L'histoire du Château

Publié le 20/01/2017

L’histoire du château de Chaumont-sur-Loire débute vers l’an 1000. C’est Eudes 1er, comte de Blois, qui fait bâtir la forteresse sur le coteau dominant le fleuve, conçu pour surveiller la frontière entre les comtés de Blois et d’Anjou. Le château passe ensuite aux mains de Sulpice 1er d’Amboise en 1054 et restera dans la famille d’Amboise pour 500 ans.

A la Renaissance en 1550, la Reine Catherine de Médicis acquiert Chaumont-sur-Loire qui est considéré comme l’un des châteaux les plus rentables du Val de Loire et y reçoit des astrologues tels Ruggieri et Nostradamus. C’est à la mort du Roi Henri II, qu’elle se sépare du château au profit de son ancienne rivale Diane de Poitiers à qui elle reprend le château de Chenonceau. En 1750, le château devient propriété de Jacques Donatien Leray. Ce sympathisant efficace de l’indépendance américaine y accueille Benjamin Franklin, l’artiste italien Jean-Baptiste Nini, qui dirige les deux manufactures fondées par Leray dans l’enceinte du domaine et qui représentera ce « père fondateur » des Etats-Unis sur ses médaillons.

En 1803, Napoléon 1er impose l’exil à l’opposante qu’est Germaine de Staël qui peut profiter toutefois de l’hospitalité de son ami Leray fils pour séjourner à Chaumont-sur-Loire d’avril à août 1810, afin de surveiller l’impression de son livre, « De l’Allemagne », à Tours.

En 1875, à l’âge de 17 ans, Marie-Charlotte-Constance Say, richissime héritière du sucrier Louis Say, tombe sous le charme du château et l’achète. Elle se marie la même année avec le prince Henri-Amédée de Broglie. Dès lors et pendant un demi-siècle, la fastueuse demeure devient le cadre de fêtes somptueuses rassemblant rois et reines de toute l’Europe.